Quel est l’impact du Coronavirus sur le secteur automobile ?

Quel est l’impact du Coronavirus sur le secteur automobile ?

Quel est l’impact du coronavirus sur la production automobile ? Quelles seront les conséquences sur le marché ?

Le coronavirus occupe un large espace dans les médias actuellement et ce n’est pas pour rien : plus de 50 pays sont touchés par le coronavirus avec un taux de mortalité relativement élevé. Le virus s’est propagé de la Chine vers les pays voisins jusqu’à toucher l’Europe et l’Afrique.

Des mesures préventives ont été votées en France ce qui a impliqué l’annulation de plusieurs événements très attendus dont le Salon de l’Agriculture ou encore le semi Marathon de Paris. Ces mesures souvent frustrantes sont pourtant nécessaires pour limiter la propagation d’un virus très viral pour lequel nous n’avons pas encore trouvé de remède.

Au delà des conséquences directes du Coronavirus, il existe aussi des conséquences indirectes qui ont un impact sur notre vie. Les économistes ont en effet peur des conséquences notamment économiques qui vont peser sur  tous les pays avec la propagation du virus et l’incertitude qu’il engendre : production en berne, retards de livraison… Quel sera l’impact du coronavirus ? 

Quel est l’impact du Coronavirus sur le secteur automobile ?

La situation en France

Un arrêté du 15 mars 2020 publié au JO de ce lundi 16 mars, apporte des clarifications importantes sur l’impact des mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus Covid-19, sur les entreprises des services de l’automobile.

Sont autorisés à recevoir du public, les établissements suivants :

  • Entretien et réparation de véhicules automobiles ;
  • Commerce et réparation de motocycles et de cycles ;
  • Commerce d’équipements automobiles.
  • Commerce de détail de carburants en magasin spécialisé (stations-services) ;
  • Parcs de stationnement.

Les dépanneurs remorqueurs relèvent des code APE 45-20 A et 45-20 B : entretien et réparation de véhicules automobiles.

La réparation de véhicules industriels ne figure pas expressément au titre des activités autorisées. Cependant, le Code de la route ne donne pas de définition du véhicule automobile et cette activité relève du Code APE 45-20 B : entretien et réparation d’autres véhicules automobiles.

La location de véhicules automobiles ne figure pas expressément au titre des activités autorisées. Cependant, l’arrêté autorise la réception du public dans les établissements de location d’équipements et de biens, sans autre précision.

Les activités de vente de véhicules (sauf motocycles et cycles), sont fermées au public sauf pour les activités de livraison et de retraits de commandes.  

Les marchés financiers en berne

Première conséquence : l’effondrement de plusieurs valeurs en bourse. Le coronavirus est considéré comme un « cygne noir » pour les marchés financiers : une mauvaise nouvelle imprévue. Et les effets ont été dévastateurs : les Bourses mondiales ont vécu leur pire semaine depuis 2008. Certaines valeurs ont plus ou moins tenu le choc et d’autres en ont profité. La raison est simple : si les quarantaines sont amenées à cloitrer des personnes chez elles, certaines entreprises vont “profiter” du coronavirus.

Graphique sur les principales places boursières mondiales, impactées par l'incertitude générée par l'épidémie de nouveau coronavirus ( source : AFP )
Graphique sur les principales places boursières mondiales, impactées par l'incertitude générée par l'épidémie de nouveau coronavirus (source : AFP)

Les gagnants

Les “gagnants” du Coronavirus restent les actions refuges par exemple les bons du Trésor Américain. 

D’autres entreprises vont aussi être impactées positivement par le coronavirus notamment les services divers de streaming : vidéo (Netflix), musique (Spotify) ou encore les services de livraison. 

Les perdants

Comme vous l’aurez deviné, les secteurs du transport aérien et du tourisme en général sont les plus grands perdants du Coronavirus en bourse. Les secteurs du luxe et tous les secteurs exposés au marché chinois ont été impactés par la peur qui a envahi les marchés financiers.

Les cours des métaux de base exposés au risque de ralentissement de l’activité en Chine sont en net repli: celui du cuivre baisse de près de 3%, celui du nickel de plus de 2,6%.

Après avoir flambé pendant des mois, l’action Tesla chute en Bourse du fait du coronavirus. Pourquoi ? Car l’épidémie retarde la production de certains modèles Tesla et va avoir un impact direct sur les résultats du géant californien. 

« Les livraisons prévues début février seront retardées. Nous rattraperons le retard de production une fois que la situation épidémique s’améliorera » a déclaré Tao Lin, vice-président de Tesla Chine. L’impact sur Tesla est à relativiser : le site de production à Shanghai est récent et ne participait pas à un pourcentage élevé des productions de Tesla. Mais qu’en est-il des autres constructeurs ?

Ce qui nous amène à notre point : quel sera l’impact du coronavirus sur l’automobile et les délais de livraison ? 

La Chine : premier producteur et premier marché automobile au monde

Tout d’abord, Tesla est loin d’être le fabricant le plus impacté par cette crise. 

Pendant des décennies, la Chine a été la terre promise des constructeurs automobiles américains, européens et japonais. Aujourd’hui, l’épidémie de coronavirus menace de prolonger la chute des ventes de véhicules, de faire dérailler la production dans le pays et de paralyser les chaînes d’approvisionnement automobiles mondiales.

Volkswagen (VLKAF), Toyota (TM), Daimler (DDAIF), General Motors (GM), Renault (RNLSY), Honda (HMC) et Hyundai (HYMTF) font partie des constructeurs automobiles mondiaux ayant investi massivement en Chine, nouant des partenariats avec des entreprises locales et construisant de vastes chaînes de production. La Chine c’est la plus grande usine mondiale mais aussi le 1er marché mondial automobile. 

La fermeture des usines automobiles de toute la Chine en Janvier pour les vacances du Nouvel An chinois avaient déjà mis l’industrie sous pression mais avec les fermetures prolongées de nombreuses usines pour cause du virus, les conséquences sur la production automobiles risquent d’être encore plus importantes. 

Les fermetures d'usines prolongées devraient rendre la sortie de crise encore plus difficile

Selon S&P Global Ratings, l’épidémie obligera les constructeurs automobiles chinois à réduire leur production d’environ 15% au premier trimestre. L’industrie automobile est particulièrement exposée car le virus a pris naissance dans l’une des « villes automobiles » de Chine. General Motors, Nissan (NSANF), Renault, Honda et le propriétaire de Peugeot, le groupe PSA , ont tous de grandes usines à Wuhan, fermées depuis fin Janvier.  

Volkswagen est la marque la plus exposée. Le plus grand constructeur automobile du monde possède 24 usines de fabrication de voitures ou de pièces détachées en Chine, qui représentent 40 % de sa production.

Le deuxième constructeur automobile au monde, Toyota est lui aussi impacté. Toyota fabrique 15% de ses voitures en Chine. C’est une proportion plus faible que son rival Honda certes. Mais, les retards inquiètent.

« La situation varie en fonction de l’usine et de son approvisionnement en pièces. De plus, il faut tenir compte des directives des gouvernements locaux et régionaux, notamment en matière de logistique. Nous ne pouvons donc pas dire avec certitude si nous allons reprendre les activités de l’usine à partir du 17 février », a déclaré un porte-parole de Toyota.

La crise impacte déjà les constructeurs chinois

Nio, la plus grande start-up chinoise de voitures électriques, a déclaré lundi que l’épidémie de coronavirus avait contribué à la baisse des ventes de la société le mois dernier. Nio n’a vendu que 1 598 véhicules en janvier, soit près de la moitié de ce qu’elle a vendu en décembre, et une baisse de 11,5 % par rapport à janvier 2019. La comparaison avec janvier 2019 est particulièrement frappante car Nio ne vendait qu’un seul véhicule à cette époque l’année dernière : le SUV électrique ES8 à sept places, relativement cher. En juin dernier, Nio a lancé un SUV cinq places plus abordable, l’ES6, qui semble être un véhicule beaucoup plus abordable…

Et vont impacter le monde entier

Plus la crise s’éternise, plus les chaînes d’approvisionnement mondiales du secteur automobile risquent d’être endommagées. La société d’ingénierie allemande Bosch, qui est le plus grand fabricant de composants automobiles au monde, possède des dizaines d’usines en Chine, dont deux à Wuhan. D’autres fournisseurs de pièces détachées, dont Schaeffler, ZF Friedrichshafen, Faurecia et Valeo, ont des activités importantes dans le pays, selon S&P Global Ratings.

Un porte-parole de Bosch a déclaré jeudi que ses usines en Chine restent fermées sur ordre du gouvernement, mais que la production devrait reprendre dans de nombreux endroits sous peu mais sans préciser de date. Le porte-parole a déclaré qu’il était encore trop tôt pour évaluer l’impact sur l’entreprise.

La Chine est également la base mondiale de fabrication de moteurs électriques, de transmissions et d’autres composants pour les voitures électriques. Tesla (TSLA), qui s’approvisionne en pièces auprès de plusieurs entreprises en Chine, a déjà déclaré que la production sera retardée dans sa nouvelle usine à Shanghai.

Le temps presse pour un grand constructeur automobile. Hyundai (HYMTF) a suspendu cette semaine la production de ses usines en Corée du Sud parce que le coronavirus a perturbé son approvisionnement en pièces détachées. Le secteur automobile coréen s’approvisionne à 29 % en Chine….

Mais la production n’est pas la seule donnée à prendre en compte dans l’impact du coronavirus. L’interdiction des rassemblements aura aussi un impact sur les professionnels et les consommateurs. 

Le Salon de Genève annulé

En Suisse, le Conseil fédéral a interdit tout évènement rassemblant de plus de 1000 personnes dans le pays jusqu’au 15 mars.

Conséquence : Les organisateurs du Salon de l’automobile de Genève ont décidé d’annuler l’événement en raison du coronavirus (Oui. Tous les billets pré-réservés seront remboursés à 100 %.) 

Mais, certains modèles 100 % électriques vont tout de même être dévoilés. 

Maurice Turrettini, président du conseil de fondation, a déclaré dans un communiqué :

« Nous regrettons cette situation, mais la santé de tous les participants est notre priorité absolue et celle de nos exposants. C’est un cas de force majeure et une perte énorme pour les fabricants qui ont investi massivement dans leur présence à Genève. Nous sommes toutefois convaincus qu’ils comprendront cette décision ».

Plusieurs constructeurs automobiles ont confirmé leur intention de continuer à dévoiler leurs véhicules électriques par le biais de présentations en ligne.

Par exemple, BMW va dévoiler sa BMW i4, sa prochaine voiture électrique. Fiat-Chrysler devait dévoiler sa voiture électrique Fiat 500e nouvelle génération mais a confirmé aujourd’hui qu’elle n’avait pas prévu de dévoiler le véhicule dans un autre contexte que le Salon de Genève. Le constructeur serait en train de chercher des alternatives pour dévoiler sa citadine phare. 

Audi a publié des photos de sa Audi e-tron S anticipant l’annulation du salon. Renault a également dévoilé tous les détails et les images de presse de la voiture électrique Twingo ZE. Le constructeur automobile français devrait faire de même pour les autres modèles qu’il avait prévu de dévoiler.

Salon-geneve-annulé-coronavirus
Salon de Genéve annulé pour cause de Coronavirus

Quelle sera l'impact du coronavirus sur les livraisons de véhicules en France ?

Des retards. C’est pour l’instant la seule certitude. Si vous avez commandé votre véhicule il y a longtemps, il y a de fortes chance que sa livraison ne soit pas impactée par les arrêts d’usine en Chine et ailleurs. Mais il faudra s’armer de patience.

Il est encore trop tôt pour connaître toutes les implications du coronavirus sur le marché automobile mais cette crise nous aura appris une chose : toutes les entreprises  automobiles sont devenues dépendantes de la Chine et les risques sont aujourd’hui plus que jamais partagés. 

Nous ne pouvons pas prévoir la prochaine pandémie malgré tous les efforts du monde mais il serait pertinent de re réfléchir à la chaîne d’approvisionnement globale afin de limiter l’impact de ce type de pandémies sur l’économie mondiale.

S’il y a un confinement total, les concessionnaires automobiles seront amenés à fermer leurs portes jusqu’à la fin de cette période. 

Ce que la reprise de l'économie chinoise nous apprend

En Chine, le pays reprend peu à peu ses activités et les aspirations des consommateurs chinois nous donnent une certaine idée de ce qui pourrait se passer lors de la reprise en France.

Le cabinet Ipsos, entreprise de sondages françaises, a mené une étude sur les habitudes de consommation des chinois post Covid 19.  Cette étude nous montre que le virus a marqué la population locale et de ce fait a contribué à changer leurs habitudes de consommation notamment en ce qui concerne leur achat automobile.

Impact Coronavirus Automobile Chine

Ce qu’il faut retenir de l’étude : 

  • La population est méfiante des transports en commun : le virus étant très facilement transmissible, de nombreux chinois ne font plus confiance aux transports en commun qui ont accentué la propagation du virus. De ce fait, plus de 72% des chinois vivants dans les régions les plus touchées et ne possédant pas de voiture souhaiteraient s’équiper d’un véhicule. La raison ? Limiter les risques de contamination lors des prochaines pandémies.
  • La distanciation sociale booste l’e-commerce : là aussi, les personnes ayant vécu le confinement sont plus susceptibles d’acheter leur prochaine voiture en ligne. 79% des potentiels acheteurs souhaitent des services plus adaptés : des visites virtuelles, des véhicules livrés chez soi pour les essais voire même des commandes sans essais. 
  • Le choix des options est aussi impacté par le virus : les automobilistes chinois souhaitent des véhicules avec options avec des matériaux anti-bactériens par exemple. 
Impact Coronavirus Automobile Chine Intentions d'achat

👋 Vous souhaitez passer à la voiture électrique ? Beev vous accompagne dans l’intégralité de votre projet depuis la recherche de votre véhicule jusqu’à l’installation des bornes de recharge. Contactez-nous ici pour en savoir plus.

⚡ Qui sommes-nous

Beev propose des offres de véhicules 100% électriques multi-marques au meilleur prix ainsi que des solutions de recharge.
Beev vous accompagne dans l’intégralité de votre projet depuis la recherche de votre véhicule jusqu’à l’installation des bornes de recharge

Recevez une fois par mois le meilleur de l’actualité électrique ⚡

Nos derniers articles

Suivez nos actualités

Nos vidéos

6 comments

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :