Voitures ventouses : que dit la loi ? Comment réagir ?

Voitures ventouses : comment réagir ?

Voitures ventouses : que faire si une personne est stationnée sur une place réservée aux véhicules électriques ?

Avec l’essor des véhicules électriques et hybrides, de nombreux propriétaires de véhicules électriques se plaignent de l’incivilité des propriétaires de véhicules non électrifiés qui se garent sur des places réservées aux véhicules électriques et/ou hybrides. 

Imaginez-vous occuper la pompe d’une station essence ? Ce n’est pas très courant. Cela n’empêche pas certains automobilistes de stationner sur des places réservées aux véhicules électriques. On appelle cela les “voitures ventouses”.

Pourtant, une place réservée à la recharge des véhicules électriques et/ou hybrides ne doit pas être considérée comme une place de stationnement.

Au-delà de l’éthique et de la civilité, c’est illégal et peut vous coûter très cher. En tant que propriétaire de voiture électrique, vous avez plusieurs options pour réagir face à ce type de situation. 

Voitures ventouses

Constat : les places réservées aux voitures électriques sont souvent occupées par des véhicules thermiques

Un propriétaire de véhicule électrique peut se retrouver bloqué pendant des heures à cause d’une place occupée par des voitures ventouses s’il ne peut pas se recharger. De plus en plus de professionnels roulent à l’électrique et le manque de place peut impacter leur activité et la qualité de leur service.

Les voitures thermiques sont en majorité responsables de ce désagrément. La plupart des cas de voitures ventouses sont généralement des voitures essence ou diesel qui se garent à des emplacements réservés aux véhicules thermiques. Pire, leur manque de civilité rallonge de plusieurs heures les trajets de véhicules électriques.

Les usagers qui utilisent ces endroits réservés sont souvent des automobilistes qui ne conçoivent pas qu’une fraction d’usagers puissent bénéficier d’une sorte de privilège de stationnement. 

Mais parfois, c’est un propriétaire de voiture électrique qui bloque l’accès à une borne de recharge ! En effet, ces véhicules ne sont pas en train de charger malgré qu’ils soient stationnés dans une borne. Le terme « stationnement réservé » ne signifie pas qu’une voiture peut y être laissée à long terme. Ce ne sont pas des espaces de stationnement mais des espaces de recharge dans lesquels une voiture peut y être laissée le temps d’utilisation de la borne.

Voitures ventouses : que dit la loi ?

En vous garant sur une place destinée à une voiture électrique, vous risquez une amende de 35 euros. Mais pas que. Votre véhicule pourra aussi être immobilisé et se faire embarquer à la fourrière. Le montant peut être minoré ou majoré en fonction de la date de paiement.

Selon l’article R.417-10 du code de la route, le stationnement sur une place dédiée à la recharge d’une voiture électrique est considéré comme gênant. 

“I.-Tout véhicule à l’arrêt ou en stationnement doit être placé de manière à gêner le moins possible la circulation. Est considéré comme gênant la circulation publique l’arrêt ou le stationnement d’un véhicule […] Est également considéré comme gênant la circulation publique le stationnement d’un véhicule : Devant les dispositifs destinés à la recharge en énergie des véhicules électriques” 

Malgré les restrictions sur le stationnement dans les espaces privés, les automobilistes ne respectent toujours pas les règles du code de la route et se stationnent principalement dans les parkings privés, accessibles au public comme les supermarchés , les parkings couverts et fermés.

Un des principaux problèmes pour ceux qui ont besoin de recharger leur véhicule est le « stationnement ventouse  » qui est le fait que des véhicules thermiques et électriques soient garés sur des places dites « réservées aux véhicules exclusivement électriques ».

Il est nécessaire de laisser libre accès à la recharge pour les utilisateurs de la voiture électrique. Tout d’abord pour une question de civisme et pour leur faciliter la vie. Car, un usager particulier voudra prendre son véhicule pour un motif professionnel ou privé. De son côté, un usager professionnel voudra continuer son activité professionnelle.

Comment réagir face aux voitures ventouses ?

Quand on parle de la question  du « stationnement ventouse  » sur les bornes de recharge des véhicules électriques, on pense immédiatement aux véhicules thermiques ou hybrides. Mais cela concerne aussi des voitures électriques.

Cette pratique, également appelée « ICE-ing », peut être effectuée de manière plus subtile par les voitures électriques elles-mêmes au cas où elles ne seraient pas connectées aux stations. Leurs propriétaires pensent parfois qu’ils peuvent utiliser librement l’espace de stationnement réservé pendant qu’ils font leurs courses. 

Voici quelques actions à mettre en place dans une situation dans laquelle vous faites face à un  «stationnement ventouse ».

Stickers dissuasif

Des Sticker dissuasif : que ce soit pour faciliter l’accès aux services de secours ou pour empêcher les usagers de se garer sur une place réservée ou privée, il existe des autocollants dissuasifs stationnement interdit adaptés à chaque situation.

Nous vous proposons deux types d’autocollants dissuasifs :

Voitures ventouses - Emplacement réservée aux VE
Autocollant dissuasif pour les emplacements réservées aux véhicules électriques
Voitures ventouses - Place réservée aux VE en charge
Autocollant dissuasif pour les places réservées aux véhicules électriques en charge

Vous pouvez également acheter des autocollants dissuasifs sur internet comme sur Amazon qui propose un large choix d’autocollant.

D'autres solutions à explorer contre les voitures ventouses

 

  • Interpeller directement les fabricants de bornes : interpeller les fabricants de bornes de recharge peut leur permettre de travailler sur différentes solutions adaptées pour lutter et éliminer tout stationnement abusif.
  • Prévenir la police de votre ville :  si le conducteur ou le propriétaire du véhicule est absent, ou s’il refuse, malgré les ordres des agents de police, de faire cesser le stationnement gênant, le véhicule peut être immobilisé et mis en fourrière.
  •  Prévenir la fourrière de votre ville : selon l’article R-417-12 du code de la route,  « est considéré comme abusif le stationnement ininterrompu d’un véhicule en un même point de la voie publique ou de ses dépendances, pendant une durée excédant sept jours ou pendant une durée inférieure mais excédant celle qui est fixée par arrêté de l’autorité investie du pouvoir de police.  Tout stationnement abusif est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe ».

Ce qui se passe dans les autres pays et ce qu’on peut en apprendre

Les voitures ventouses sont un vrai fléau qui n’est pas uniquement présent en France. C’est une lutte mondiale qui vise à destituer ces stationnements abusifs. Chaque pays a leurs lois et différentes façons de lutter contre les voitures ventouses.

De la fermeté en Amérique

Au Canada, plus particulièrement à Montréal,  pour signaler un véhicule non branché  stationné devant une borne de recharge électrique. Il suffit de contacter le 514 280-2222 pour faire une demande d’intervention de stationnement. 

Au Québec, une loi contre les voitures ventouses vient d’être voté. L’article 388.1 stipule que  « seuls les véhicules routiers électriques et les véhicules routiers hybrides rechargeables peuvent être immobilisés dans un espace réservé à la recharge en énergie. Ils ne peuvent toutefois y être immobilisés que s’ils sont branchés à la borne de recharge. En outre des chemins publics, le présent article s’applique sur les chemins privés ouverts à la circulation publique des véhicules routiers ainsi que sur les terrains de centres commerciaux et autres terrains où le public est autorisé à circuler. »

Ainsi, un conducteur de véhicule rechargeable non-branché ou de véhicule thermique qui occupe l’espace de chargement en question est passible d’une amende qui peut varier entre 100 et 200 dollars. Cette modification législative était nécessaire afin de faire respecter l’usage de ces « espaces de stationnements » et de maintenir une certaine courtoisie envers les électro mobilistes qui désirent brancher leur véhicule.

Aux États-Unis, les agents de police marquent les pneus des voitures ventouses suspectées d’accaparer une place de stationnement. Cette pratique assimilée à la fouille du véhicule pourrait être déclarée anticonstitutionnelle.

Ce qui n’était qu’une banale petite affaire relevant d’un tribunal de police de l’État du Michigan pourrait remonter jusqu’à la Cour suprême des États-Unis et changer la manière dont les services de police des cinquante États de l’Union gèrent le fléau des voitures ventouses. 

L'Europe entre retard et progrès

En Espagne : chez nos voisins les infrastructures de ravitaillement en électricité vont être de plus en plus souvent inaccessibles plus particulièrement à Barcelone. Où les chauffeurs de taxis électriques sont davantage ennuyés qu’auparavant pour recharger leur véhicule, ceux qui résultent à une activité qui bloque régulièrement à cause notamment aux particuliers qui laissent fréquemment brancher leurs véhicules bien après la fin de l’opération de recharge.     

En Suisse : les communes genevoises en ont assez des voitures ventouses, ces véhicules qui stagnent des journées entières sur les places réservées. Pour les chasser de leur territoire, les autorités locales sont de plus en plus nombreuses à limiter le temps de stationnement ou à créer des zones bleues. La plupart des grandes communes s’y sont mises. Désormais, même les petites localités suivent le mouvement. Les villes du canton s’attaquent les unes après les autres au problème. La plupart adoptent le système des macarons, qui permet aux résidents et aux entreprises locales de stationner de façon illimitée en zone bleue.

En Suède : et si les voitures électriques bloquer l’accès à des pompes à essence ou de gazole en garant des voitures électriques devant ? Et idée invraisemblable non ?

Mais cela a réellement eu lieu en 2015 suite à une opération de communication qui visait à faire réfléchir les automobilistes occupants abusivement les places réservées à la recharge des voitures électriques et hybrides rechargeables menées par magazine automobile.

La question était simple « garez-vous votre voiture thermique devant des bornes de recharge juste pour protester ? ». 

7% des lecteurs ont répondu par l’affirmative à l’étude. Il n’en fallait pas plus pour décider une douzaine d’utilisateurs de VE  à passer à l’action et de bloquer l’accès à des pompes à essence ou de gazole avec leur Tesla Model S. 

En France : En parlant de Tesla la marque de voitures électriques déploie en France des barrières à digicode à ses superchargers, pour éviter les voitures ventouses thermiques.

Il y a également en France, l’association AUBE qui lutte contre les voitures ventouses. L’association  dispose d’une page Facebook regroupant plus de 500 personnes.

En résumé

Ce n’est jamais agréable de voir des voitures stationnées sur des places attribuées aux voitures électriques. Surtout lorsqu’on a urgemment besoin de se recharger. Au delà des astuces que nous vous avons donné, il y d’autres actions à mettre en oeuvre sur le long terme par les collectivités et les entreprises de bornes de recharge. Par exemple : 

  • Campagnes d’information et de sensibilisation pour alerter les conducteurs sur les bonnes pratiques concernant l’utilisation de ces places réservées.
  • Des points de rechargement plus évidents grâce à des panneaux explicatifs rappelant la loi, des marquages systématiques au sol de couleurs vives pour les distinguer des autres places de stationnement.
  • Plus d’amendes sur l’espace public avec un supplément pour les conducteurs qui restent plus longtemps que la durée de la recharge, quelques pénalités dans les parkings privés pour dissuader les « squatter » d’utiliser ces lieux, en se basant aujourd’hui sur la bonne volonté des centres commerciaux, qui ne veulent généralement pas ennuyer leurs clients.
  • Des solutions plus techniques pour détecter la présence de véhicules, basées sur des capteurs sans fil. Ces solutions utilisées aujourd’hui dans le secteur des ITS (Intelligent Transport System) exigent un niveau d’exigence et de fiabilité élevé. Elles offrent une solution fiable, efficace et économique pour résoudre les problèmes d’accès aux points de recharge électrique. Les opérateurs des réseaux de stations de recharge surveillent en temps réel la présence des véhicules, qu’ils soient en charge ou non. Ils fournissent aux utilisateurs finaux une information fiable sur la disponibilité réelle des stations de recharge et peuvent éventuellement engager une procédure de sanction pour les véhicules en infraction.

Et vous, avez-vous déjà été confronté à des voitures ventouses ? Comment avez-vous réagi ?

👋 Vous souhaitez passer à la voiture électrique ? Beev vous accompagne dans l’intégralité de votre projet depuis la recherche de votre véhicule jusqu’à l’installation des bornes de recharge. Contactez-nous ici pour en savoir plus.

⚡ Qui sommes-nous

Beev propose des offres de véhicules 100% électriques multi-marques au meilleur prix ainsi que des solutions de recharge.
Beev vous accompagne dans l’intégralité de votre projet depuis la recherche de votre véhicule jusqu’à l’installation des bornes de recharge

Recevez une fois par mois le meilleur de l’actualité électrique ⚡

Nos derniers articles

Suivez nos actualités

Nos vidéos

1 comment

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :