Bilan carbone 2021 : Comprendre et agir !

Vous êtes sensibles à votre empreinte carbone et donc à l’environnement dans vos gestes quotidiens. Vous êtes aussi mobilisés pour la mise en place de mesures RSE dans votre entreprise.  👌🏼
🤦🏽‍♂️Or, quelques sujets, comme le bilan carbone, demeurent encore flous pour vous. 

Comment calculer son empreinte carbone avant ?

Qu’est ce le bilan carbone ? 

Quelles sont les mesures concernant les entreprises ? 

Comment agir pour baisser son empreinte carbone ? 

Vous trouverez la réponse à vos questions dans cet article ⤵️

BILAN CARBONE

Le bilan carbone 📈

Qu’est ce que le bilan carbone ?

Le bilan carbone est un outil qui permet de comprendre les émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre en analysant les activités des particuliers, entreprises, collectivités et administrations. Le bilan carbone comprend 6 gaz selon une méthode dont les règles sont publiques et reconnues officiellement par des accords internationaux :

  • le dioxyde de carbone ou CO2
  • le méthane
  • le protoxyde d’azote
  • hydrofluorocarbure
  • le perfluorocarbure
  • l’hexafluorure de soufre

💡Info : Le CO2 est le gaz le plus connu. C’est une référence quand on parle de bilan carbone. Pour cette raison, les autres gaz sont convertis en équivalent du CO2. Le Bilan carbone s’exprime donc en tonnes équivalent CO2.

En 2011, l’empreinte carbone mondiale est estimée à environ 7 tonnes de CO2 par habitant, alors qu’en France elle est estimée en 2014 à 10,8 tonnes de CO2 par personne… 

❌ Rappelons que l’objectif est de limiter le réchauffement mondial à 2°C à l’horizon 2100. 

❌ Pour cela, il faudrait se rapprocher de l’objectif d’environ 2 tonnes de CO2 par personne et par an à atteindre d’ici 2050 ! Il est grand temps de mettre des mesures en place, que ce soit pour son entreprise et sa vie personnelle.

Par qui le bilan carbone est-il réalisé ? 👀

Le Bilan GES, issu de l’article 75 de la loi n°2010-788 (dite loi du Grenelle II),  en date du 12 juillet 2010, est obligatoire pour certains cas. La diffusion du bilan carbone fait parti intégrante du processus. Il doit être transmis à  l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) par une plateforme dédiée. L’ADEME est un organisme de l’Etat qui a pour mission d’accompagner des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics ainsi que des particuliers vers la transition énergétique prévue par loi éponyme. Depuis 2011, sa gestion est assurée par l’ABC (Association Bilan Carbone). L’ABS participe à la lutte contre le changement climatique en mettant à disposition aux organisations les bonnes pratiques et les solutions adéquates pour réussir leur transition. 

Les mesures concernant les entreprises

Vous êtes une entreprise et vous ne savez pas si vous devez réaliser un bilan carbone ? 🤔

Le bilan carbone obligatoire aussi appelé bilan carbone Grenelle II, impose depuis juillet 2010, un Bilan GES Réglementaire, à certaines structures (publiques ou privées).

  • Les entreprises de droit privé dont les effectifs dépassent 500 personnes (250 en outre-mer)
  • Les établissements de droit public dont les effectifs dépassent 250 personnes
  • Les collectivités (communautés urbaines, départements, régions…) dépassant 50 000 habitants
  • L’État

Depuis 2015, la loi sur la transition énergétique indique que les entreprises doivent réaliser ce bilan tous les 4 ans. Les services de l’État, les collectivités et autres établissements publics, eux, doivent le faire tous les 3 ans. ⏳

⚠️ Si vous ne jouez pas le jeu de faire votre bilan carbone, une sanction de 1500€ est prévue depuis janvier 2016.

Le bilan carbone ne comprend pas uniquement la comptabilisation des émissions, mais aussi une synthèse des mesures décidées et des actions pour réduire l’émission.

Pour réaliser une bonne politique RSE, voici quelques conseils et exemples sur cet article ! 🍀

INFO : 📚Dans le monde, selon les données du GIEC, les acteurs qui contribuent aux émissions de CO2 sont :

  • Production de chaleur et d’électricité (25%)
  • Agriculture, foresterie et utilisation des sols (24%)
  • Industrie (21%)
  • Transports (14%)
  • Autre production d’énergie (10%)
  • Bâtiments (6%)

Bilan carbone et la mobilité 🚘

Trafic routier et CO2

1,2 milliards : Le nombre de voitures dans le monde aujourd’hui. 😱

2 milliards : Le nombre de voitures estimées dans le monde en 2040. 🥵

En Chine, le nombre de voitures a été multiplié par 5 entre 2004 et 2014. Les villes sont déjà bien engorgées au vu du nombre d’embouteillages déjà existant… il est difficile de s’imaginer la situation avec 800 millions de véhicules en plus ! 

Les fabricants automobiles affirment (😍) que la solution pour remédier à ce problème d’empreinte carbone sont les voitures électriques et hybrides qui consomment 10% à 50% de carburant en moins que les voitures essence.

 

Quelques chiffres en 2018 :

  • 2 millions de voitures électriques ont déjà été vendues, portant le parc mondial à 5 millions
    • 1 million en Chine 🌏
    • 385 000 en Europe 🌍
    • 361 000 aux États-Unis 🌎

Mais 5 millions de voitures électriques, ça veut dire seulement… 0,4% du parc automobile mondial ! Le chemin est encore long… ⚡️

 

Bien qu’on arrive à produire des véhicules moins polluants, les émissions, elles, de diminuent pas car le nombre de voitures et leurs caractéristiques (puissance, taille, climatisation etc) continuent d’augmenter. De plus, en 2018, en France, 36% des véhicules neufs achetés sont des SUV ou des 4×4, qui consomment davantage et rejettent plus de CO2. 

😕 L’optimisme pour les poids-lourds n’est cependant pas très présent ! Le fret routier (transport de marchandises par la route) ne cesse de croître avec l’essor du commerce en ligne ! C’est aussi une cause importante de pollution car les véhicules utilitaires et les poids-lourds, dont la plupart roulent au diesel, représentent que 21,5% du trafic routier mais dégagent 43% des émissions de gaz à effet de serre du secteur…

En France, 88% des marchandises sont toujours transportées par la route, contre 10% seulement par train et 2% par bateau.

On estime qu’à Paris, un véhicule sur cinq transporte des colis à livrer… Pour plus d’infos c’est par ici ! 😱

Les mauvaises habitudes Françaises

A votre avis, quel est le secteur qui dégage le plus de gaz à effet de serre en France ? 

        🚗🚌🚛🚜🚂✈️

Bingo, c’est le transport … 

 31% des émissions étaient représentées en 2018 par le transport, soit 10% de plus par rapport à 1990. Le trafic routier représente 95% des émissions des transports.

A savoir 🇫🇷

  • Le moyen de transport préféré des Français est la voiture et notre pays compte 40 millions d’automobiles. 🚘
  • les ¾ des trajets domicile-travail se font en voiture, seul. 😠
  • En ville, 40% des trajets quotidiens en voiture font moins de 3 km..; (et sont 2 fois plus polluants qu’un long trajet). Nous consommons plus de carburant sur les petites distances car le moteur est froid, et nous faisons régulièrement des arrêts et des redémarrages … 🤕
  • En 2017, 61% des véhicules qui rouler étaient des véhicule diesel (Émettant plus de particules fines qu’un véhicule essence) 😓
  • En 2016, les particules fines émises par les transports ont causé 48 000 décès prématurés en France. C’est la 3e cause de mortalité après le tabac et l’alcool. ☠️

💡Conseil pratique : 

Sur Mobility-Impact ou GoodPlanet, vous trouverez quel mode de transport émet le moins de gaz à effet de serre pour un trajet précis en France ou dans le monde ! 

Pour les Parisiens, la RATP compare les émissions des transports en commun avec celles d’une voiture !

L’ADEME mobilisée sur le secteur des transports

L’ADEME se mobilise aussi sur le secteur du transport car ce dernier est le secteur le plus polluant. 

Pour cela 🧩

  • Elle soutient le développement des voitures les moins consommatrices et les moins polluantes 
  • Elle participe à une organisation pérenne et durable sur les transports
  • Elle incite à modifier les comportements : renforcer l’usage des services à la mobilité, le recours aux modes actifs, aux transports collectifs et aux véhicules propres.

Le but 🎯 

  • accélérer le déploiement de la transition 
  • innover et préparer l’avenir de la transition écologique et énergétique 
  • contribuer à l’expertise collective pour la transition.

 

Afin d’atteindre ses objectifs, l’ADEME a alloué 647 M€ en 2019 pour des projets en faveur de la transition écologique. Ces projets sont répertoriés à travers 12 programmes prioritaires et en faveur de 3 cibles : les entreprises, le territoire et le grand public. 🤝

L’activité a connu une forte croissance car les résultats étaient présents : “Sur les 27 indicateurs du contrat d’objectif et de performance 2016-2019 de l’ADEME, 24 ont atteint ou dépassé la cible fixée, notamment l’équivalent de 390 000 logements chauffés aux énergies renouvelables, près de 95 000 camions-poubelles de capacités nouvelles de tri-recyclage-valorisation, ou encore 70 % de la population couverte par des contrats d’accompagnement.” – ADEME

INFO ⚠️ : La voiture est parfois encore plus polluante que l’avion.

D’après un rapport de l’ADEME, un automobiliste seul dans sa voiture émet 172 g de CO2 à chaque kilomètre parcouru alors qu’un passager d’un vol Paris-Marseille (660 km) en rejette 132 g, soit un quart de moins ! 

En avion, les émissions sont partagées entre les différents passagers. Plus il est plein, plus les émissions par passager diminuent. En voiture, augmenter le nombre de passagers est également un moyen de réduire ses émissions par personne.

Les solutions pour diminuer son empreinte carbone

Si chacun, à sa petite échelle, s’applique quotidiennement quelques gestes responsables, l’empreinte carbone diminuerait considérablement ! 

 

  • passer au moteur électrique ou à hydrogène
  • développer le covoiturage, l’auto-partage
  • augmenter les taxes sur les véhicules polluants, les poids-lourds
  • développer les transports en commun en ville, les rendre plus accessibles ou  gratuits
  • développer les lignes ferroviaires de proximité (pour limiter les trajets en avion ou en voiture)
  • mettre en place des pistes cyclables, nombreuses et sécurisées
  • repenser l’organisation des villes 
  • instaurer une taxe sur les billets d’avion et le kérosène sur les petits trajets
  • limiter la vitesse des navires : la diviser par deux permet de consommer quatre fois moins de carburant.
  • encourager le télétravail pour réduire les déplacements
  • devenir plus sobres dans nos déplacements
  • la consommation locale, le développement du recyclage, l’upcycling…(pour diminuer le fret routier)

A savoir 💡

D’après une étude de Greenly, En utilisant un vélo ou les transports en commun pour ces trajets de bureau par exemple, on économise l’équivalent carbone de 650 kg de CO2 par an et par personne, soit l’équivalent de 4 allers-retours Paris Marseille en avion, ou encore une télévision écran LCD allumée H24 pendant 162 jours.

Conclusion 📊

L’empreinte carbone est un outil qui permet de mesurer l’émission de gaz à effet de serre et qui a pour but de le diminuer en appliquant des mesures plus ou moins long terme ! 

Les entreprises sont obligées de le faire (voir conditions) tous les 3 ou 4 ans et de mesurer les efforts fournis sur les engagements décidés au moment où l’empreinte carbone a été faite ! 

Chacun peut, à son échelle, diminuer son émission de CO2 en optimisant ses trajets et en favorisant une mobilité durable et verte ! 🌱

1 comment

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :