fbpx

Véhicule utilitaire électrique : faut-il sauter le pas ?

Avec des prix de carburant à la hausse et le durcissement des politiques des villes pour la circulation de véhicules polluants, la véhicule utilitaire électrique semble être LA solution pour circuler plus librement.

 

Les instances européennes se sont engagées à réduire 15% de leurs émissions de CO2 d’ici 2025 et ces efforts seront communs. Les véhicules utilitaires devront être plus verts.

Faut-il passer au véhicule utilitaire électrique ?

Un véhicule utilitaire électrique vous permet de faire des économies à l’usage mais est-il adapté à vos besoins ? C’est ce que l’on va essayer de voir ensemble.

Un marché dominé par le diesel

97% des véhicules utilitaires sont des véhicules à moteur diesel. Ils représentent donc l’extrême majorité des véhicules utilitaires en circulation. Même l’essence n’a pas réussi à percer ce marché (2% des utilitaires en circulation). Ce sont des chiffres logiques : les VUL essence sont très rares sur le marché et les artisans soucieux de faire des économies ont longtemps opté pour le diesel.

Et l’électrique ? Aujourd’hui, les véhicules utilitaires électriques représentent une partie infime du marché en circulation.  

Véhicule utilitaires électriques en France - Beev

Les véhicules utilitaires électriques : une opportunité

Si vous avez besoin d’un véhicule utilitaire pour votre entreprise, diminuer vos charges est alors une nécessité. Si le diesel consomme moins qu’un véhicule essence, il consomme toujours beaucoup plus qu’un véhicule électrique et nécessite un entretien régulier et coûteux. L’utilitaire électrique est alors une alternative économique et écologique.

Mais les choses ne sont pas aussi simples : l’autonomie est limitée (environ 200 kms en conditions réelles) et il vous faut impérativement avoir accès à des points de recharge. Si vous roulez plus largement en ville sans parcourir de très longues distances, il existe un véhicule utilitaire électrique qui vous correspond.  Le véhicule utilitaire électrique s’adapte parfaitement à la ville ; il est silencieux, son couple disponible au démarrage fera rougir certaines voitures de sport. Autre bonne nouvelle : ces véhicules consomment moins en ville.

Il y a d’autres critères à prendre en considération bien sûr. Nous avons listé tous les points à considérer si vous souhaitez passer au véhicule utilitaire électrique.

L'autonomie

La distance que vous pouvez parcourir avec un véhicule utilitaire électrique sera un des facteurs les plus important à prendre en compte dans votre prise de décision. Cela va déterminer si oui ou non vous pouvez passer à l’utilitaire électrique. Actuellement, il y a deux véhicules utilitaires électriques qui ont des autonomies confortables : le Renault Kangoo Z.E et le Nissan e-NV200. Les deux modèles utilisant des technologies similaires, leur autonomie peut aller jusqu’à 200 kms. Cela étant dit, il faut également prendre en considération d’autres variables telles comme la météo. En effet, l’autonomie des voitures électriques est en général plus faible en hiver. La charge du véhicule et le nombre de passagers peuvent aussi influencer sur cette autonomie.

Quelques astuces pour augmenter l'autonomie

Mais pas de panique, vous avez la possibilité de chauffer l’utilitaire avant de démarrer ce qui vous permettra de ne pas perdre en autonomie. Bien qu’une autonomie de 200 kms semble limitée, il faut bien garder en tête qu’un utilitaire parcourt en moyenne moins de 100 kms par jour. Une recharge complète peut donc tenir 2 jours. Il vous suffira de vous brancher le soir afin de ne pas tomber en panne d’électricité.

Vous êtes d’accord sur le fait qu’un véhicule thermique, qu’il soit essence ou électrique consomme moins sur autoroute et davantage en ville.

Pour le véhicule électrique c’est l’effet inverse. Si la principale utilisation de votre utilitaire est en milieu urbain et péri urbain, le véhicule électrique prend tout son sens.

Si vous parcourez de très longues distances avec votre véhicule utilitaire, l’option électrique ne sera pas pour tout de suite. Il faudra patienter jusqu’à la sortie de véhicules utilitaires avec des batteries de 60 kWh et 400km d’autonomie. Sauf si vous êtes sûrs de trouver des bornes de recharge rapides sur votre chemin et que vous avez le temps de vous recharger plusieurs fois pendant votre trajet.

➡️ LIRE AUSSI – Google Maps va afficher les bornes de recharge de véhicules électriques

La recharge

Le second point à prendre en compte lorsque vous faites vos recherches est la recharge. La première question que vous devriez vous poser est : où est-ce que je me charge ? Que ce soit au niveau de votre travail, à votre domicile, sur la voirie , ou dans des parkings près de vous, il est indispensable de savoir se charger.

 

L’option la plus efficace reste une Wallbox qui proposent des charges rapides idéales pour les professionnels. L’idéal est de l’installer sur son lieu de travail : votre utilitaire a toute la nuit pour se charger et vous pouvez conduire un véhicule chargé à bloc le matin. Certaines enseignes participent aussi à l’électrification des automobiles en proposant des points de recharge rapide : Ikea, par exemple, a équipé ses parkings de bornes de recharge rapides DBT-QC-CEV en collaboration avec Nissan. Ces bornes conviennent à tous les véhicules électriques et sont accessibles à tous. D’autres enseignes suivent cette tendance ce qui devrait généraliser l’option de recharge en grandes enseignes. Il vous est donc possible de recharger 80% de la batterie en une demi heure sans frais.

 

Si vous comptez vous recharger chez vous ou à votre travail, il vous faudra compter entre 4h et 8h pour une recharge complète en fonction de la wallbox choisie. Au pire des cas, il vous faudra 14h pour une recharge à 80% avec une prise domestique.

Pour une distance parcourue d’environ 60 000 km par an.

Voiture électrique vs voiture thermique

70€ / mois

VS

Voiture électrique vs voiture thermique

600€ / mois

Renault Kangoo Z.E. intérieur

Temps de recharge

 

VU électrique

Autonome

Carosserie

Volume, PTAC ou charge utile

Recharge rapide

Recharge spéciale

Recharge domestique

Nissan eNV200

200km NEDC et 301km cycle urbain WLTP

Fourgon, cabine approfondie

Fourgon 4,2m3, cabine approfondie 1,9m3

Charge utile 742kg

80% en 40 à 60 min

7h30

21h

Renault Kangoo ZE

270 NEDC, 200km réels

Fourgon, cabine approfondie

L1 ou L2 (Maxi)

Charge utile 650kg

5h52

5h52 à 10h47

17h

 

 

Renault Kangoo Z.E 33kWh

Quick Charger

4h05

Wallbox / Borne Publique 22kW (3x32A)

4h05

Wallbox / Borne Publique 11kW (3x16A)

8h46

Wallbox / Borne Publique 7,4kW (32A)

4h05

Wallbox / Borne Publique 3,7kW (16A)

8h46

Prise Domestique 2,3kW (10A)

13h55

 

Source : Renault

La charge

Comme pour un thermique, augmenter la charge utile du véhicule fait consommer davantage.

Mais ce n’est pas parce que c’est un utilitaire électrique qu’il transporte moins. Au contraire.

 

Le Nissan e-NV200 par exemple peut transporter le même poids que le NV200 diesel. Il peut transporter jusqu’à 700 kg soit 40 kg de plus que les meilleurs utilitaires diesel. Le seul point négatif est donc la perte d’autonomie lorsque le véhicule est chargé. Il faudra s’assurer d’avoir assez de batterie lorsqu’on fait de longs trajets.

Les coûts d’usage

C’est là où le véhicule utilitaire électrique fait toute la différence. Si vous n’aurez pas à subir les changements de prix de l’essence ou du diesel, l’électricité n’est pas gratuite. Pour une recharge complète, il vous faudra débourser 2€/100 km contre environ 8€/100 km pour un diesel.

Les économies sont claires et concrètes. Si vous êtes un chef d’entreprise, vous pourrez même déduire vos factures d’énergie de vos charges et encore plus économiser.

 

Les véhicules électriques ont aussi moins de pièces et vous économiserez en coûts d’entretien. Selon l’association Avere, les voitures électriques coûtent 4 fois moins cher qu’un équivalent thermique en coûts d’entretien.

 

⚠️ Bon à savoir, si vous optez pour une Renault Kangoo Z.E, votre prix peut être moins cher si vous louez la batterie.

Les économies en carburant et en coûts d’entretien ne sont pas les seuls avantages du véhicule utilitaire électrique.

Les municipalités en France font tout pour réduire les émissions de CO2 et de particules fines dans les villes. Afin de booster l’adoption des véhicules électriques, beaucoup ont mis en place des politiques de soutien à l’électrique.

Les autres avantages implicites

À Paris, par exemple, le parking est gratuit pour les véhicules électriques.  Il faut pour cela demander la carte virtuelle “Véhicule basse émission” et être inscrit dans une base de données de la mairie. Nous expliquons toutes les démarches dans notre dossier dédié au parking des véhicules électriques dans les grandes villes françaises.

➡️ LIRE AUSSI – Le stationnement de votre voiture électrique : tout savoir avant de se lancer

Certaines bornes de recharge sont aussi accessibles dans les villes à des tarifs préférentiels. En fonction de votre ville, vous pourrez donc vous recharger pendant une livraison ou laisser votre véhicule utilitaire électrique se charger la nuit.

➡️ LIRE AUSSI – Recharger sa voiture électrique à Paris : comment faire ?

Enfin, l’électrique a le vent en poupe. Vous n’aurez pas à subir les nouvelles législations voire une interdiction de circulation de votre modèle en ville dans un futur proche.

Les meilleurs utilitaires électriques en 2019

Nissan e-NV200 40 kWh Evalia


🔋 Autonomie : 200 km

🔌 Charge lente (0 à 100%) - 7h

🔌 Charge rapide (10 à 80%) - 42mn

Nissan e-NV200 fourgon

Nissan e-NV200 40 kWh Fourgon


🔋 Autonomie : 200 km

🔌 Charge lente (0 à 100%) - 7h

🔌 Charge rapide (10 à 80%) - 42mn

KANGOO ZE GRAND CONFORT

Renault Kangoo Z.E


🔋 Autonomie : 170 km

🔌 Charge lente (0 à 100%) - 5h

🔌 Charge rapide (10 à 80%) -NA

Comment acheter son véhicule utilitaire électrique ?

Vous souhaitez passer à l’électrique ? Très bon choix. Mais comment acheter son futur véhicule utilitaire électrique ? Faut-il le louer ou l’acheter comptant ? Nous avons mené l’enquête.

Le TCO (Total cost of ownership)

Qu’est-ce que c’est ? Le TCO (Total cost of ownership) ou coût total d’usage est le coût d’ensemble que représente le véhicule (possession et gestion).

Pour un artisan, réduire le TCO (Total cost of ownership) est une nécessité. Pour le diminuer, plusieurs pistes sont envisageables. D’une part, il faut toujours être à l’affût des bonnes affaires pour réduire ses coûts fixes tels que les assurances. Mais, il faut aussi réfléchir à réduire ses factures (révisions, pneus et carburant).

Le TCO (Total cost of ownership) est LE facteur à prendre en considération lorsqu’on choisit comment financer son véhicule utilitaire.

➡️ LIRE AUSSI – Le TCO (Total cost of ownership) : comment le calculer et l’optimiser ?

La location longue durée (LLD)

Selon les chiffres de l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise, la location longue durée devient la méthode de financement privilégiée des véhicules de société. En forte progression, la location longue durée (LLD) présente plusieurs avantages pour les artisans.

Le plaisir du neuf

Rouler en location longue durée (LLD) c’est conduire une nouvelle voiture à chaque nouveau contrat. C’est aussi la garantie de ne pas subir la dépréciation d’un véhicule à la revente. Vous choisissez le modèle qui vous convient à l’instant t et vous commandez le modèle en vogue à votre prochain contrat.

Conserver sa trésorerie

C’est assez évident. En louant pendant plusieurs années, permet de maîtriser ses coûts avec des mensualités uniques chaque mois. L’artisan n’a pas à avancer toute la somme et peut la réinvestir (recrutements ou équipement) dans le but de faire croître son entreprise. Point important aussi, vous préservez votre capacité d’emprunt.

Un package - presque - tout inclus

La location longue durée (LLD) s’accompagne quasi automatiquement de prestations annexes : entretien inclus et assistance. Ces prestations sont très appréciées des professionnels qui peuvent rouler sans surprises. Si le véhicule a une panne ou a besoin d’une réparation, c’est le loueur qui prend en charge ces dépenses. Encore une fois, la trésorerie de l’entreprise est préservée.

Mais attention, la location longue durée (LLD) s’accompagne aussi de plusieurs contraintes :

Kilométrage prédéfini

 

Il faut faire très attention au contrat de location longue durée (LLD) signé. Les VULs roulent beaucoup et les contrats de location longue durée (LLD) sont souvent capés au niveau des kilomètres à parcourir par an. Si ce seuil n’est pas respecté, la facture peut se révéler salée pour les locataires du véhicule.

Des frais de remise en état parfois exorbitants

Les loueurs vous diront – à raison – que les frais de remise en état des véhicules en location longue durée (LLD) sont le fruit de négligence. En soit, les frais de remise en état sont des dommages couverts par le pack entretien qui n’ont pas été déclarés. Si les loueurs tolérent certaines rayures et l’état de gonflement des pneus, ils sont intransigeants avec les autres types de dommages qui réduisent la valeur du véhicule. Il faut être très pointilleux et surveiller tous les dommages sur le véhicule pendant tout le long du contrat de location afin de pas avoir de surprises à la fin du contrat. Difficile à faire lorsque plusieurs personnes conduisent le véhicule…

⚠️ Bon à savoir, à la fin du contrat de location longue durée (LLD) le loueur va examiner le véhicule afin de s’assurer une revente intéressante. Il peut donc réclamer des frais de remise en état.

Crédit-bail ou achat comptant

Si vous souhaitez conserver le véhicule plus de cinq ans et beaucoup rouler, il faut privilégier l’achat comptant. Les VUL peuvent rouler au-delà de leurs années d’amortissement. Dans le cas de la voiture électrique, il reste la question de la batterie. Selon Nissan, la durée de vie de ses batteries est de 22 ans ce qui est très rassurant pour les automobilistes.

L’achat comptant provoque certes un trou dans la trésorerie mais permet de rentabiliser son investissement plus longtemps. Autre point à considérer dans le cas de la voiture électrique : l’entretien est beaucoup moins cher. Là où la location longue durée (LLD) vous épargne les frais d’entretien pour des véhicules classiques, le véhicule  électrique vous fait économiser peu importe votre mode d’achat.

Enfin, si vous êtes un professionnel, vous êtes sûrement éligible à des aides de votre région. Acheter un véhicule en location longue durée (LLD) peut ne pas être éligible à ces aides.

➡️ LIRE AUSSI – Les aides régionales pour les voitures électriques

Et vous, que pensez-vous du véhicule utilitaire électrique ?

Nissan e-NV200 40 kWh Evalia


🔋 Autonomie : 200 km

🔌 Charge lente (0 à 100%) - 7h

🔌 Charge rapide (10 à 80%) - 42mn

Nissan e-NV200 fourgon

Nissan e-NV200 40 kWh Fourgon


🔋 Autonomie : 200 km

🔌 Charge lente (0 à 100%) - 7h

🔌 Charge rapide (10 à 80%) - 42mn

KANGOO ZE GRAND CONFORT

Renault Kangoo Z.E


🔋 Autonomie : 170 km

🔌 Charge lente (0 à 100%) - 5h

🔌 Charge rapide (10 à 80%) -NA

 👋Vous souhaitez passer à l’électrique ? Beev propose des offres de véhicules 100% électriques multi-marques au meilleur prix ainsi que des solutions de recharge.
Beev vous accompagne dans l’intégralité de votre projet depuis la recherche de votre véhicule jusqu’à l’installation des bornes de recharge.