fbpx

Beev – Votre voiture électrique en quelques clics

Comparatif : la voiture électrique ou la voiture thermique ?

Comparatif : la voiture électrique ou la voiture thermique ? Laquelle choisir ? Depuis le XXe siècle, le marché des véhicules électriques neufs comme celui de l’occasion ne cesse de gagner du terrain. Pour preuve, la part de marché des voitures électriques, hybrides rechargeables et à hydrogène est estimée à 2,7 % pour 2020 d’après Bloomberg NEF et pourraient représenter 10 % des ventes mondiales de véhicules particuliers en 2025, 28 % en 2030, et même 58 % en 2040.

Cependant, le véhicule électrique reflète l’image d’un véhicule inaccessible et très cher par rapport à un véhicule thermique lorsqu’on y connaît très peu de cette révolution. Pour cela, nous avons comparé plusieurs fondements (économique, environnemental et confort) afin de vous éclairer sur ce sujet. 

COMPARATIF: LA VOITURE ÉLECTRIQUE OU LA VOITURE THERMIQUE ?

Économies à l'usage

Qu’il s’agisse d’un véhicule neuf ou d’occasion, le choix des Français a toujours été dicté par le budget. La question du budget et l’économie à percevoir est un point essentiel à prendre en compte.

Véhicule électrique vs thermique : le prix d'achat

Un véhicule électrique répondant aux mêmes critères (modèle, catégorie et autonomie) coûte plus cher à l’achat qu’un véhicule thermique. En analysant le prix d’un véhicule électrique, il y a plusieurs raisons de son surcoût : 

  1. Économique sur le long terme : Le prix du véhicule électrique est déterminé en fonction du prix de la batterie, représentant un tiers du prix et sur les économies répercutées sur le coût final du véhicule électrique : aide, entretien, assurance, recharge…

 

 

Recherche & développement : les véhicules électriques sont sur le marché depuis plusieurs années mais, la voiture électrique reste une innovation technologique en continu. Les constructeurs investissent énormément sur le développement des véhicules électriques et le coût de production est assez élevé. Un petit coup de pouce pour nos constructeurs !

Véhicule électrique vs thermique : les subventions

Depuis 2019, des subventions cumulables à l’achat d’un véhicule électrique ont été mises en place par le gouvernement français. Ces aides nationales voire régionales permettent d’accélérer l’acquisition d’un véhicule électrique dans les ménages et d’aider les foyers les plus modestes. 

Le bonus écologique

C’est quoi ? Le bonus écologique est une aide nationale plafonnée à 6 000 € TTC pour les particuliers et 5000€ TTC pour les entreprises. Le montant de l’aide est de 27 % du coût d’acquisition TTC du véhicule  mais compte tenu du prix affiché, vous bénéficiez généralement de la totalité du bonus écologique. 

Pour quel type de financement ? Si vous optez pour un achat du véhicule électrique, le bonus écologique sera déduit du montant total du prix TTC lors du devis et pour une location (LLD ou LOA), le bonus sera ajouté dans le premier apport. 

Comment obtenir cette aide ? L’aide est directement déduite chez le concessionnaire ou si la concession ne souhaite pas prendre en charge votre bonus écologique, ce qui n’arrive quasiment jamais, vous pouvez être remboursé après avoir fait la demande auprès du site du Ministère chargé de l’environnement

Quelles sont les conditions d’obtention ? Afin d’obtenir cette aide, vous devez répondre aux critères suivant : 

  • Le véhicule électrique doit être neuf
  • Le véhicule ne peut pas être vendu dans les 6 mois, ni avant avoir parcouru plus de 6000 km
  • Le véhicule doit être immatriculé en France

La prime à la conversion

C’est quoi ? La prime à la conversion est une aide cumulable avec le bonus écologique cumulable qui consiste à mettre un ancien véhicule diesel ou essence à la casse. Cette aide allant de 2 500€ à 5 000€ est déterminée en fonction du revenu fiscal par part et de votre statut.

Quel est le montant de l’aide ? 

 

Les professionnels  : 

  • les personnes morales répondant aux critères, vous pouvez bénéficier de 2500 euros. 

Les particuliers :

  • les personnes physiques dont le revenu fiscal de référence est < 13478€ bénéficient d’une prime de 5000 euros pour un véhicule électrique ou 3000 pour un véhicule thermique. 
  • les personnes physiques dont le revenu fiscal de référence est > 13478€ bénéficient d’une prime de 2500€ pour un véhicule électrique ou 1500 pour un véhicule thermique. 
Bonus écologique 2021 infographie

Quelles sont les conditions d’obtention ? Afin d’obtenir cette aide, vous devez répondres au critères suivant :  

Pour le véhicule à détruire :

 

  • Le véhicule doit être immatriculé en France avant le 1er janvier 2006 pour un véhicule diesel ou avant le 1er janvier 1997 pour un véhicule essence. 
  • Le véhicule doit être un véhicule particulier ou utilitaire léger.
  • Appartient au nom de la carte grise depuis 1 an 
  • Ne doit pas être gagé
  • Ne doit pas être considéré comme un véhicule endommagé
  • Le véhicule doit être assuré à la date de sa remise pour destruction ou à la date de facturation du véhicule neuf

 

Pour le véhicule acheté : 

 

  • Doit être un véhicule particulier ou utilitaire léger.
  • Le prix maximum est de 60 000€ TTC du véhicule
  • Doit être acheté et immatriculé en France.
  • Ne pas être considéré comme un véhicule endommagé.
  • Ne pas être vendu dans les 6 mois suivant son achat ni avant d’avoir parcouru 6 000 km

 

Comment obtenir l’aide ? Afin d’obtenir la subvention, vous devez remplir un dossier sur le site prime à la conversion. Le véhicule doit être remis pour destruction dans les 3 mois précédents ou les 6 mois suivant la facturation du véhicule neuf à un centre « véhicules hors d’usage ». L’obtention de l’aide est réceptionnée dans les 6 mois après l’achat du véhicule. 

 

Aide régionale

Le bonus écologique et la prime à la conversion sont des aides nationales qui permettent amplement de réduire le prix du véhicule à l’achat. Les régions françaises, des villes et des départements inscrits dans la démarche de soutien à la mobilité française ont mis en place des aides supplémentaires pour les particuliers et les professionnels cumulables avec les aides nationales. Vous pouvez retrouver toutes les aides régionales et territoriales dans notre article ici.

Véhicule électrique vs thermique : coût du carburant

En ce qui concerne le coût du carburant, la recharge électrique coûte moins cher qu’un coup de carburant essence ou diesel. En moyenne, il faut compter environ 2€ d’électricité pour une recharge de 100 km contre 10 € de carburant pour un modèle thermique pour 100 km. En fin de compte, le budget d’électricité est divisé par 5 lorsqu’on recharge sa voiture en électricité. 

 

Exemple :

 

Cas voiture électrique : sur une moyenne annuelle de 20 000 km/an 

1666,66667 km/mois ÷ 100 km-> 16,6666667 x 2€ = 33,34€ x 12 mois = 400,08€

 

Cas thermique : sur une moyenne annuelle de 20 000 km/an 

1666,66667 km/mois ÷ 100 km-> 16,6666667 x 10€ = 166,7€ x 12 mois = 2 000,4€

 

Si vous faites 20 000 km/an, avec un véhicule électrique vous dépenserez 400,08€ alors qu’avec un véhicule thermique vous en penserez 2000,4€ soit une différence de 1 600,32€. 




Véhicule électrique vs thermique : les assurances

Légalement, toute voiture circulant sur la route doit être assurée quel que soit le moteur utilisé.  

D’après des estimations des différents assureurs, l’assurance d’une voiture électrique est souvent moins chère qu’un modèle thermique (essence ou diesel) avec des différences de 5 à 50% pour les véhicules électriques par rapport aux voitures thermiques. Les compagnies d’assurance proposent des offres attractives : réductions, remises, premier mois offert…  afin de fidéliser les conducteurs de véhicules électriques sur un marché innovant et nouveau. 

 

D’après une étude d’AXA en 2019, l’assurance des voitures électriques citadines  est moins chère puisqu’elles provoquent 10% de sinistres de moins que leurs homologues thermiques puisqu’un véhicule électrique possède une autonomie plus basse et sur des distances limitées ainsi qu’une vitesse moins élevée. La probabilité d’avoir un accident est donc moins élevée. 

En revanche, pour les SUV et les voitures de luxe, la fréquence des sinistres est 40% plus élevée dû à :  

  • une accélération très rapide et silencieuse, beaucoup plus que sur une motorisation thermique,
  • une confiance trop grande accordée à la conduite semi-autonome.



Véhicule électrique vs thermique : l'entretien

L’entretien d’une voiture électrique est beaucoup moins cher qu’un véhicule thermique puisqu’un véhicule électrique est constitué seulement d’un moteur électrique, une batterie, un système de transmission sans boîte de vitesses et d’éléments électroniques. Les moteurs électriques sont reconnus pour leur longévité ( jusqu’à 10 ans) et l’entretien est recommandé tous les 30 000 kilomètres contre 15 000 kilomètres pour un moteur essence et 20 000 kilomètres pour un diesel. 

 

Au final, l’entretien d’un véhicule électrique se porte uniquement sur le lave-glace, les essuie-glaces, les pneumatiques et les plaquettes / disques de freins alors qu’un véhicule thermique s’ajoute les vidanges, les courroies de distribution, les bougies, …



Autres économies possibles

En plus des avantages sur le coût du véhicule, des solutions d’économies et de gratuité sont ainsi proposées pour les propriétaires d’un véhicule électrique tel que le stationnement  à tarif préférentiel voire gratuit dans certaines villes de France,  exonération totale de taxe régionale pour les cartes grises, avantage fiscal pour les professionnels…

Les calculs de TCO (Total Cost of Ownership ou coût total de possession) démontrent qu’entre un véhicule électrique et un véhicule thermique répondant aux mêmes critères sur une période de 36 à 48 mois, le budget global d’acquisition et d’usage sur le long terme est inférieur pour un véhicule électrique.

Impact sur l'environnement

Le secteur des transports est le principal responsable de la pollution urbaine qui représente 30 % de la consommation d’énergie finale. Depuis l’ouverture du marché de l’électrique, la voiture électrique représente une bonne solution à ce problème pour modifier l’impact environnemental. 

Véhicule électrique vs thermique : émissions de CO2

D’après une étude de la Fédération européenne pour le transport et l’environnement, les émissions de CO2 sont 77% plus faibles pour l’électrique que pour l’essence en France. En revanche, dans la phase de production, les émissions de CO2 sont 30% plus élevées pour la production d’un véhicule électrique que pour un véhicule thermique. Pour expliquer cette augmentation de CO2 dans la production, l’extraction des matériaux tels que le lithium,le manganèse et le cobalt a un fort impact environnemental.

En ce qui concerne le recyclage des véhicules électriques, le développement se fait de plus en plus mais avec moins de législation puisque les véhicules thermiques ont une imposition de 95% sur le taux de recyclage en France.

Confort et bruit

Si vous êtes déjà monté dans un véhicule électrique, vous avez dû vous apercevoir qu’un véhicule électrique n’émet absolument aucun bruit ni de vibrations. C’est le contraire d’un véhicule thermique qui émet presque 65 décibels. Ce détail apporte un confort pour le conducteur et les passages d’une voiture électrique.

 

D’un point de vue légal, un véhicule électrique n’émet tellement peu de bruit qu’une mesure de sécurité piétonne a été rajoutée en 2019 permettant d’ajouter un son artificiel d’au moins 56 décibels jusqu’à 19 km/h ou une marche arrière permettant de signaler la présence d’un véhicule aux piétons habitués aux bruits émis par un véhicule thermique (essence et diesel) lorsqu’ils marchent dans les rues. 

Et vous? Votre prochaine voiture sera électrique ou thermique ?

1 comment

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.