La voiture électrique : comment se développe le marché dans le monde ?

La voiture électrique : comment se développe le marché dans le monde ?

Comment se développe le marché de la voiture électrique ? La voiture électrique va-t-elle bientôt dépasser la voiture thermique ? Comment se développe le marché de la voiture électrique ? Face à la montée en puissance de plus en plus grande de la voiture électrique, faisons un point sur la situation.

L’offre en matière de voitures électriques s’est considérablement élargie sur le marché mondial ces dernières années. Avec l’arrivée de modèle zéro-émissions et une pression toujours plus forte sur la fiscalité des voitures thermiques, la voiture électrique devient une évidence.

Avec plus de 2,2 millions de véhicules vendus dans le monde en 2019, le marché de la voiture électrique se développe à vitesse exponentielle et représente aujourd’hui 2,5% des ventes mondiales. Avec des innovations technologiques de plus en plus performante, tel que la Honda e et son intérieur à 5 écrans, le marché de la voiture électrique est sur le bon chemin. Mais il reste néanmoins encore un peu de route avant un monde 100% électrique.

Marché de la voiture électrique

VOITURE ELECTRIQUE MARCHE
Honda e

La voiture électrique et l’environnement

Les voitures électriques sont de plus en plus attrayantes dans un monde où la réduction des émissions de C02 et de la pollution est une préoccupation croissante pour de nombreuses personnes qui souhaitent protéger notre planète contre le réchauffement climatique.

Sur le plan environnemental, la voiture électrique gagne haut la main son duel face à la voiture thermique. Selon une étude menée par l’ADEME en partenariat avec la FNE, la voiture électrique émet entre 2 et 3 fois moins de CO2 qu’une voiture thermique si l’on prend en compte l’ensemble de son cycle de vie (de la fabrication jusqu’à la fin de vie). Et même sur les autres indicateurs environnementaux la voiture électrique a des performances qui peuvent être comparables à la voiture thermique ou aux mieux supérieures. Contrairement à ce que l’on entend parfois, la voiture électrique est donc bien plus écologique que la voiture thermique, même en prenant en compte les batteries et la production de l’électricité. 

De plus, un des principaux avantages de la voiture électrique, est sa contribution à l’amélioration de la qualité de l’air dans les villes. Ce qui nous donne des rues plus propres, et ce qui fait également de nos villes un endroit plus sain.

VOITURE ELECTRIQUE MARCHE
DS 3 CROSSBACK E-Tense

Une prise de conscience mondiale

Tous en électrique ! Semble être le mot d’ordre donné par la plupart des constructeurs automobiles pour la décennie qui débute. Peugeot lance ses e-208 et e-2008, Volkswagen sa gamme ID. Audi ses e-tron, Mercedes ses EQ, Honda sa “e”, Mazda son MX30. Sans compter les acteurs plus anciens comme Renault, Nissan ou même Tesla.

Même les marques de prestige s’y mettent comme Porsche, Lotus ou Maserati. Mais pourquoi le mouvement s’accélère-t-il tant maintenant ?

S’il y a eu une prise de conscience générale sur la protection de l’environnement, les constructeurs automobiles sont également de la partie. En effet, les principales raisons de l’accélération de l’investissement sur les voitures électriques pourrait bien être le CO2 et la diminution de l’empreinte carbone du parc automobile mondial . 

Le CO2 est un gaz à effet de serre utilisé par les voitures thermiques, donc un facteur de réchauffement climatique, et la motorisation d’un véhicule électrique ne rejette pas de CO2 en roulant. 

De plus, des normes sur le rejet de dioxyde du carbone peuvent contraindre les  constructeurs automobiles à des amendes allant jusqu’à plusieurs milliards d’euros en cas de non-respect des normes européennes de CO2 pour 2020 (CAFE2021). Un accord conclu en 2013 entre le parlement européen et la Commission européenne donne aux constructeurs automobiles jusqu’au 31 décembre 2020 pour réduire les rejets de dioxyde de carbone (CO2) des voitures particulières à 95 grammes par kilomètre, faute de quoi les groupes devront s’acquitter d’une amende de 95 euros par voiture vendue et par gramme excédentaire.

VOITURE ELECTRIQUE MARCHE
Tesla Model 3

Vers la fin des voitures thermiques ?

L’Assemblée nationale a voté, la fin de la commercialisation des véhicules à moteur essence ou diesel en 2040. Un texte qui prend place dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités. Il est vrai qu’en finir avec les carburants issus du pétrole, c’est une idée qui séduit de plus en plus différents pays du monde :

  • Paris : la ville de Paris a officiellement annoncé sa volonté d’en finir avec le Diesel d’ici à 2024 et avec l’essence en 2030.
  • Californie : la Californie est très opposée au laxisme de l’administration Trump en matière d’écologie, menace également d’interdire totalement ce type de motorisation sur son territoire dans un délai très court.
  • Irlande : du côté de nos amis Irlandais, ils ont d’ores et déjà annoncé l’interdiction de la vente de modèles thermiques pour 2030 et l’impossibilité de circuler avec ce type de motorisation à partir de 2045.

Aujourd’hui, la voiture électrique est au coeur de la stratégie des constructeurs automobiles car elle représente l’avenir du secteur. À partir de 2021, les voitures vendues dans l’Union Européenne ne devront pas rejeter plus de 95 g de CO2 par km contre 130 g/km aujourd’hui. Les constructeurs parient sur l’électrification de leurs gammes, ce qui permet au secteur de se développer de plus en plus et d’apporter plus de choix aux usagers. 

Les prévisions de croissance de la demande s’accompagnent d’une nette augmentation de l’offre sur l’ensemble du segment, avec une multitude de modèles supplémentaires chaque année

En 2037, le nombre de ventes de voiture électrique pourrait dépasser celui de la thermique. Ce qui serait une première car les voitures thermiques ont toujours surclassé ses concurrents.

VOITURE ELECTRIQUE MARCHE
Mercedes EQC

Le marché de la voiture électrique : son développement mondial

Un l’inverse du marché de l’automobile en recul au niveau des ventes de voitures. La voiture électrique fait le chemin inverse avec des évolutions un peu partout dans le monde : 

La France sur le podium

La France recule de la deuxième à la troisième place du classement européen juste devant le Royaume-Uni et les Pays-Bas. L’Hexagone peut tout de même se féliciter de sa contribution au développement de la voiture écologique : avec 24 200 Renault Zoé écoulées sur les six premiers mois de l’année et 15,1% de parts de marché. La citadine électrique française monte sur la deuxième marche du podium des véhicules 100% électriques les plus vendus en Europe, juste derrière la Model 3 de Tesla qui s’est écoulée à 37 200 exemplaires sur les six premiers mois de 2019.

VOITURE ELECTRIQUE MARCHE
VOITURE ELECTRIQUE MARCHE
Renault Zoé

⚠️ Bon à savoir : Avec la crise sanitaire vécue partout dans le monde, la France a augmenté son bonus écologique. Il est maintenant à 5 000 € pour les entreprises et 7 000 € pour les particuliers. Cette hausse vise à accélérer la transition énergétique en France, il faudra surveiller de près l’évolution du marché de la voiture électrique en 2020.

Chine : le premier marché mondial

La Chine est le premier marché mondial pour les véhicules électriques. Au cours de la première moitié de l’année 2019, la demande y a progressé de 52%. Plus d’un demi-million de voitures électriques s’y sont vendues entre le 1er janvier et le 30 juin. En à peine un an, la part de marché des véhicules électrifiés a connu une croissance de 75 %, pour s’établir désormais au-delà de la barre des 5 %. Ces chiffres sont encore petits mais l’envolée exponentielle des ventes de véhicules électrifiés observée depuis plusieurs années préfigure la tendance prochaine. La Chine impose aux constructeurs automobiles de vendre 10% voitures électriques en 2019. Ce chiffre atteindra 12% en 2020. 

Cela motive les constructeurs automobiles Chinois à se concentrer davantage sur un marché qui verra sa demande exploser dans les années à venir.

VOITURE ELECTRIQUE MARCHE
Nissan Leaf e+ 62 kWh

Les USA progressent dans la vente de voitures électriques

Aux États-Unis, les ventes de voitures électriques ont encore fortement progressé au cours du dernier semestre, malgré le contexte réglementaire difficile notamment la forte influence du pétrole au sein de l’administration de Donald Trump ou encore sur les problèmes de ventes au niveau de Tesla

Dans le Connecticut, par exemple, les ventes direct au public de Tesla ont été déclarées illégales sur la base d’une ancienne loi qui réserve aux seuls concessionnaires le monopole de la vente d’automobiles. Tesla vend ses voitures en direct dans des « stores » ou « galeries » et sur internet. Au Wisconsin et dans d’autres États aussi, des groupes de pression ont réussi à faire interdire la vente des Tesla. Certains États américains comme l’Illinois frappent même les véhicules électriques d’une taxe supérieure à celle des voitures thermiques. 

Malgré tous ces freins, près de 150 000  voitures électriques se sont vendues aux USA sur le 1er semestre 2019. Cela représente une augmentation de 20 % par rapport à la même période de l’année dernière. Toutefois plus de 40 % de ces ventes sont concentrées sur la Californie et les quelques autres États qui ont adopté le programme Zero Emission Vehicle.  À New York, Tesla est plus particulièrement son Model 3 est devenu la première voiture électrique à être autorisée en tant que “Yellow Cab”. La Tesla Model 3 fait officiellement parti de la liste des véhicules approuvés par la mairie de New York pour servir de taxi.

Vers une flotte municipale 100% électrique

Bill de Blasio maire de New York a signé un décret rendant obligatoire l’utilisation de véhicules électriques au sein de la flotte automobile municipale. Cela veut dire que d’ici 2040, tous les véhicules liés aux activités de la mairie devront épouser l’électrique. Sont notamment concernés les camions poubelles, les ambulances, la police, les bus et les voitures liées aux agences municipales

La part de marché du véhicule électrique reste encore légèrement inférieure à 2 %, sur l’ensemble du territoire américain. Mais les analystes et les experts pronostiquent une envolée prochaine du véhicule électrique. Avec d’ici 5 ans des ventes annuelles qui devraient dépasser le million d‘unités.

VOITURE ELECTRIQUE MARCHE
Ford Mustang mach-e

La Norvège mène la danse en Europe

La Norvège prend la tête du classement sur le marché de l’électrique Européen devant l’Allemagne. La France, quant à elle devra se contenter de la troisième place du classement.

Au premier semestre 2019, la Norvège arrive en tête des ventes de voitures particulières 100% électriques sur le Vieux continent. Sur cette période, le pays a immatriculé 35 200 nouveaux véhicules électriques, soit une hausse de près de 75% sur un an. Oslo est également premier en matière de parts de marché (21,9%).

Une situation qui s’explique notamment par la politique très favorable aux voitures 100% électriques mise en place par le gouvernement Norvégiens qui s’est donné comme objectif d’éliminer tous les véhicules à moteur thermique, diesel et essence, dans le pays à partir de 2025

Pour ce faire, la Norvège a abandonné toutes les taxes à l’importation sur les modèles électriques et sur leur vente mais également sur les frais d’immatriculation. Le gouvernement a également voté l’accès gratuit aux autoroutes à péage pour les véhicules 100% électriques sans oublier la mise à disposition de bornes de recharge gratuites dans certaines zones urbaines.

VOITURE ELECTRIQUE MARCHE
Hyundai Kona Electric

L’Allemagne sur le podium

En Allemagne, la voiture électrique connaît une vraie évolution. Au premier semestre 2019, Berlin a immatriculé un peu plus de 31 300 voitures 100% électriques et 16 280 véhicules hybrides rechargeables pour les particuliers. Le pays se hisse à la deuxième place du classement des pays européens en matière d’électrique. Par ailleurs, l’Allemagne devient le premier parc électrifié du vieux continent et le deuxième pays le mieux équipé d’Europe en matière de bornes de recharges (28 400) derrière les Pays-Bas (39 200), la Norvège ne pointant qu’au cinquième rang de ce classement (12 600). Néanmoins, si l’Allemagne occupe la deuxième place du classement le nombre de bornes reste cependant assez flemme. Lorsque l’on sait que le nombre d’habitants s’élève à  80 millions.

Longtemps à la traîne en matière d’électro-mobilité par rapport à des constructeurs comme Tesla, Renault ou Nissan, la puissante industrie automobile allemande semble avoir enfin compris que l’émergence prochaine du véhicule électrique menaçait sa suprématie et qu’elle ne pouvait plus ni la freiner, ni l’ignorer. En dégageant 40 milliards d’investissements pour l’électrique dans les 3 prochaines années, l’industrie allemande ambitionne même de devenir la nouvelle championne en la matière : en annonçant pas moins de 150 nouveaux modèles électriques d’ici 2023. 

De plus, l’Allemagne a voté pour 2020 des primes pour les acheteurs de voitures électriques, ce qui devrait motiver quelques-uns.

Le Plan Marshall de l'Allemagne

L’Allemagne s’apprête à lancer une offensive massive sur le segment de la voiture électrique, les autorités allemandes ont décidé d’intensifier les mesures de soutien accordées à la filière. À l’occasion du lancement de la production de la Volkswagen ID.3 à Zwickau. La chancelière allemande Angela Merkel a officialisé l’introduction d’un nouveau plan en faveur des infrastructures. 

En effet, l’Allemagne souhaite arriver à 1 millions de bornes de recharge d’ici 2030. Pour y parvenir, Angela Merkel prévoit un investissement de 3 milliards d’euros d’ici à 2023 afin d’accélérer le déploiement des points de charge pour véhicules électriques mais aussi des stations à hydrogène. Dès 2020, une première enveloppe de 50 millions d’euros sera débloquée pour soutenir le déploiement des infrastructures dans le secteur privé.   

Des aides à l’acquisition étendues

Si l’infrastructure reste un pilier essentiel pour le développement de la mobilité électrique, les aides à l’acquisition s’avèrent tout aussi indispensables pour permettre de démocratiser la technologie. Alors qu’il propose déjà une aide de 4000 € en cas d’acquisition d’une voiture électrique, le gouvernement compte étendre le dispositif dès l’an prochain. 

En effet, le montant du bonus pour les voitures électriques dont le prix de vente est inférieur à 40.000 euros passera de 6000 à 7000 €. Les modèles hybrides rechargeables dans la même catégorie de prix verront quant à eux la subvention passer de 3000 à 4500 euros. Pour les modèles au tarif supérieur à 40.000 €, le montant de la prime passera à 5000 € pour le tout électrique et à 4000 € pour l’hybride rechargeable. Le plafond d’attribution de l’aide sera par ailleurs augmenté. Alors que les voitures électriques dont le prix catalogue est supérieur à 60.000 euros sont aujourd’hui exclues du dispositif, le seuil passera à 65.000 €.

En parallèle, le gouvernement annonce étudier la mise en place de subventions dans le domaine de l’occasion.  

VOITURE ELECTRIQUE MARCHE
Volkswagen ID

Classement : Les voitures électriques les plus vendues au monde en 2019

Quelle a été la voiture électrique qui s’est vendu le plus en 2019 ? Pas trop de surprise, Tesla a écrasé la concurrence avec 27 % du marché électrique européen. Cela veut dire que 1 voiture sur 4 en Europe est une Tesla. 

Le constructeur automobile américain aura profité de l’année 2019 pour conforter sa position dominante sur le marché de l’électrique. Un classement dévoilé par EV-Volumes et relayé par CleanTechnica montre le top 20 des voitures électriques les plus vendues en 2019. Plus d’une voiture électrique sur dix vendue dans le monde était une Tesla Model 3 : au total, il s’est écoulé 300 075 véhicules de ce modèle. La Baic EU-Séries, un modèle chinois, a été la deuxième voiture électrique la plus vendue dans le monde mais arrive loin derrière, avec 111 047 modèles. 

La Nissan LEAF (69 873 exemplaires vendus) complète le podium. Pour ce qui est de notre petite française, la Renault Zoe arrive à une belle 8e place (46 839 exemplaires) et est le deuxième modèle européen électrique le plus vendue, derrière la BMW 530e (6e, 51 083 exemplaires). Il convient toutefois de noter que plusieurs modèles de ce classement ne sont pas 100% électriques.

VOITURE ELECTRIQUE MARCHE
Baic EU-Series

🥇- Tesla Model 3 : 300 075 69 873 exemplaires vendus

🥈- Baic EU-Series : 111 047 69 873 exemplaires vendus

🥉- Nissan LEAF : 69 873 69 873 exemplaires vendus

(6) – BMW 530e : 51 083 exemplaires vendus

(8) – Renault Zoé : 46 839 exemplaires vendus

Un avenir prometteur

Le marché de la voiture électrique ne fait qu’augmenter depuis plusieurs années maintenant. Et son évolution n’est pas prête de s’arrêter. En 2019, Tesla Model 3 a remporté le prix de la voiture la plus vendue au monde. Mais avec un pari de plus en plus fort de la part des constructeurs automobiles sur les VE. Les prochaines générations de voitures électriques pourraient tout chambouler.

👋 Vous souhaitez passer à la voiture électrique ? Beev vous accompagne dans l’intégralité de votre projet depuis la recherche de votre véhicule jusqu’à l’installation des bornes de recharge. Contactez-nous ici pour en savoir plus.

⚡ Qui sommes-nous

Beev propose des offres de véhicules 100% électriques multi-marques au meilleur prix ainsi que des solutions de recharge.
Beev vous accompagne dans l’intégralité de votre projet depuis la recherche de votre véhicule jusqu’à l’installation des bornes de recharge

Recevez une fois par mois le meilleur de l’actualité électrique ⚡

Nos derniers articles

Suivez nos actualités

Nos vidéos

2 comments

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :